Regard sectoriel

Industrie aéronautique : pourquoi opter pour la soudure laser ?

Zoom sur la soudure laser dans l'industrie aéronautique

Dans l’industrie aéronautique, la soudure laser présente des avantages considérables… Polyvalente, étanche et fiable, elle répond parfaitement aux exigences et aux normes de ce secteur. Prêt à découvrir ses atouts en détail ? Suivez-nous !

1 – La soudure laser est polyvalente

Les usages de la soudure laser en aéronautique sont divers et variés. La technique est notamment utilisée pour…

  • Les capteurs qui vont déterminer la position des trains d’atterrissage, l’ouverture des volets ou des portes, la température extérieure… et réaliser différentes analyses.
  • Le moteur : la soudure laser permet d’ajouter des éléments de filtration divers aux réacteurs, mais aussi de souder des éléments d’injections qui vont nourrir le mélange du kérosène.
  • L’équipement électronique, la confection d’éléments de blindage électromagnétique et de supports de cartes électroniques.

Et ce ne sont là que des exemples. La soudure laser permet aussi de fabriquer des outils d’extraction d’oxygène pour les avions de chasse, des centrales à inertie ou des paquets de tôle (pour rotor ou stator), des sondes de type AOA…

2 – La soudure laser est étanche et fiable

La soudure laser répond à deux problématiques rencontrées par le secteur aéronautique. 

Tout d’abord, l’étanchéité, qui est essentielle face à la pression atmosphérique. Mais la soudure laser préserve également l’intégrité fonctionnelle des capteurs et de leurs composants électroniques. Contrairement à d’autres types de soudure plus traditionnels, la soudure laser ne provoque pas d’échauffement intense sur les éléments mécaniques et électroniques.

Le petit plus ? Le procédé de soudage n’est pas « opérateur indépendant ». Il s’agit plutôt de procédés automatisés spéciaux qui garantissent répétabilité et fiabilité.

Le FAI, vous connaissez ?

La norme EN 9102 établit les exigences fondamentales pour réaliser et documenter la revue premier article, ou FAI, de l’anglais first article inspection.

Ce contrôle sert à vérifier que le procédé de fabrication est en mesure de produire des pièces en série selon les spécifications et conformément à la demande du client.

Pour aller plus loin, découvrez notre lexique de la soudure laser !

3 – La soudure laser répond aux normes du secteur

L’industrie aérospatiale est encadrée par deux normes essentielles – et équivalentes, à quelques détails près –, auxquels répond la soudure laser : la norme NF EN 4678 et la norme NF L06-395. Ce sont elles qui définissent les règles indispensables à respecter pour garantir la qualité des constructions en matériaux métalliques soudés et brasés par faisceaux laser.

En parallèle, la norme européenne EN 9100 joue également un rôle important : elle atteste d’un système d’assurance de la qualité dans le secteur de l’aéronautique et du spatial. Et la soudure laser y répond également !

Retrouvez aussi toutes les normes de la soudure laser

Les contrôles effectués par Laser Rhône Alpes

  • Un contrôle d’étanchéité.
  • Un contrôle métallurgique de la matière, qui se pratique aussi pour la soudure laser dans l’industrie médicale.
  • Un contrôle par coupes métallurgique : une pièce de production, une éprouvette simplifiée ou un spécimen de tir est soudé sur un autre, puis soumis à des attaques chimiques pour révéler la matière. Il est ainsi possible de vérifier l’absence de défaut qui pourrait impacter la santé de la matière, donc la tenue de la soudure dans le temps. La conformité de la pénétration est également vérifiée, pour éviter que la soudure ne casse.

Vous l’aurez compris : la soudure laser ne manque pas d’avantages pour les projets en aéronautique ! Vous évoluez dans le secteur et souhaitez avoir plus d’informations sur le sujet ? Nos experts se tiennent à votre disposition.

Crédit image : Unsplash / Iwan Shimko